June 10, 2021

Le vol de données (2/4) : Le coût global de la cybercriminalité et du vol de données

5 MIN READ – TEAM XSL LABS

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp

Le vol de données (2/4) : Le coût global de la cybercriminalité et du vol de données

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, les cybercriminels ne manquent pas d’ingéniosité pour dérober les données des utilisateurs. Dans ce deuxième article nous souhaitons à travers des chiffres faire prendre la mesure au lecteur de l’ampleur de ce phénomène souvent sous-estimé et montrer les conséquences désastreuses qu’il a sur l’ensemble de l’économie mondiale.

Le magazine sur la cybercriminalité Cybersecurity Ventures (1) prévoit que les coûts mondiaux de la cybercriminalité et du vol de données augmenteront de 15 % par an au cours des cinq prochaines années, pour atteindre 10 500 milliards de dollars par an d’ici 2025, contre 3 000 milliards de dollars en 2015 et une estimation de 6 000 milliards en 2021 (2) (3). La somme est plus importante que celle des dommages infligés par les catastrophes naturelles en un an, et sera bientôt plus rentable que le trafic de drogue international.

Si toute la richesse dérobée par la cybercriminalité en un an était comptabilisée comme le PIB d’un pays, il s’agirait du 3ème pays le plus riche du monde, derrière les États-Unis et la Chine.

Prenons l’exemple des États-Unis, première économie mondiale avec un PIB de près de 21 500 milliards de dollars, soit un quart de l’économie mondiale.

La cybercriminalité les a tellement impactés que chaque citoyen américain doit s’attendre à ce que toutes ses données, ses informations personnelles identifiables aient été volées et se trouvent sur le dark web, qui est une partie du deep web intentionnellement cachée et notamment utilisée pour dissimuler et promouvoir des activités illégales. Selon certaines estimations, la taille du “deep web” (qui n’est pas indexé ou accessible par les moteurs de recherche) est jusqu’à 5000 fois supérieure à celle du “surface web”, et sa croissance est telle qu’elle défie toute quantification. (4)

Le dark web est également une place de marché pour l’achat et la vente de logiciels malveillants, des kits d’exploitation et des services de cyberattaque, que les cybercriminels utilisent pour attaquer leurs victimes et dérober leurs données, notamment des entreprises, des gouvernements, des services publics et des fournisseurs de services essentiels.

Une cyberattaque peut potentiellement désactiver l’économie d’une ville, d’une région ou d’un pays tout entier.

Ted Koppel, un animateur et écrivain bien connu aux États-Unis, expose ainsi dans son livre « Lights Out » qu’une cyberattaque majeure sur le réseau électrique des États-Unis est non seulement possible mais probable, qu’elle serait dévastatrice, et que les autorités y sont extrêmement mal préparées. (5)

Le milliardaire Warren Buffet quant à lui qualifie la cybercriminalité de problème numéro un de l’humanité et les cyberattaques de menace plus importante pour l’humanité que les armes nucléaires. (6)

La cybercriminalité est donc la plus grande menace pour toutes les entreprises du monde, et l’un des plus grands problèmes de l’humanité.

La pandémie de COVID-19 a encore renforcé cet état de fait. L’ensemble de la population utilise en effet depuis plus d’un an davantage leurs réseaux internet domestiques pour leurs loisirs mais aussi pour leur travail. Ceux-ci sont cependant bien moins sécurisés que les réseaux d’entreprise et cela a constitué un terreau propice aux cyberattaques.

Nous l’avons vu, ces attaques sont extrêmement coûteuses et pèsent très lourd sur l’économie mondiale chaque année. De plus, si les gouvernements ont conscience de l’ampleur de ce phénomène, ils sont très souvent mal préparés à des attaques importantes sur leurs bases de données. La cybercriminalité et le vol de données sont donc des enjeux majeurs du XXIè siècle. Mais si nous avons vu dans cet article comment l’économie mondiale est affectée par le vol de données et la cybercriminalité en général, nous verrons la semaine prochaine combien coûte, en termes d’argent mais aussi de temps, le vol de données aux entreprises en particulier.

(1) https://cybersecurityventures.com

(2) https://cybersecurityventures.com/cybercrime-will-cost-the-world-16-4-billion-a-day-in-2021/

(3) https://cybersecurityventures.com/annual-cybercrime-report-2020/

(4) https://fas.org/sgp/crs/misc/R44101.pdf

(5) https://www.forbes.com/sites/stevemorgan/2016/02/07/campaign-2016-major-cyber-attack-on-u-s-power-grid-is-likely/?sh=433710164110

(6) https://www.businessinsider.com/warren-buffett-cybersecurity-berkshire-hathaway-meeting-2017-5

Copyright © 2020 XSL Labs – All rights reserved